A Montréal on peut désormais acheter ses billets de bus sur smartphone


Le 1er septembre 2020 fera date pour les utilisateurs des transports en commun dans la ville de Montréal. Les compagnies de bus et de transport collectifs urbain STM, RTL, STL et Exo mettent à disposition de leurs usagers la possibilité d'effectuer l'achat de leur titre de transport directement à l'aide de leur smartphone.

A Montréal on peut désormais acheter ses billets de bus sur smartphone

Une simplicité d’utilisation

Il suffit de quelques manipulations pour se faire délivrer un titre de transport dans les bus qui sillonnent la ville. Le billet est valable pour une durée de deux heures sur l'ensemble du réseau. Dans un premier temps en phase de test, l'initiative est prévue pour durer jusque la fin de l'année pour une utilisation des titres de transports au plus tard le 31 Janvier 2021. Bien plus qu'une simple opération de communication, l'Autorité régionale de transport métropolitain affirme vouloir tester la réaction des usagers face à ce nouveau modèle de distribution.

Le but affiché est d'améliorer l'accès aux transports en commun en ces temps de crise sanitaire en limitant les contacts. Cette technologie est offerte uniquement pour le transport en autobus par les applications mobiles Chrono et Transit. Il suffit à l'usager de présenter le titre sur l'écran de son smartphone au chauffeur du bus.

A Montréal on peut désormais acheter ses billets de bus sur smartphone #2

La première pierre d’une centrale unique de réservation

La centrale de mobilité métropolitaine Montréalaise veut, à terme, optimiser l'accès aux différents réseaux de transport et de solutions de mobilité pour les quatre millions d'habitants que regroupe la population de l'aire urbaine de la ville. L'ensemble des moyens de transport de la ville et de son agglomération pourrait être concerné par ce système, facilitant ainsi les déplacements des usagers.

La centrale de mobilité métropolitaine veut encourager l'adoption de nouveaux modes de transports autre que l'automobile par les usagers. Les applications sur smartphones pourraient finir par permettre une planification totale d'un déplacement et la réservation de billets ou de créneaux de locations de systèmes alternatifs comme une trottinette électrique ou un vélo. Train, métro, covoiturage : toutes les solutions de déplacements urbains et extra-urbains seront concernés à l'avenir par cette évolution des habitudes de réservations.

Une mise en place progressive pour la population

Bien conscients que toute la population n'est pas égale face à l'utilisation des produits numériques, la centrale de mobilité métropolitaine agit par étape. Afin de garder une progressivité dans la mise en place d'un système généralisé, les billetteries physiques seront conservées dans la première phase de développement. Le but étant de provoquer une modification des habitudes de comportement de la population Montréalaise.

Les applications permettent d'aller bien plus loin dans la fluidification de l'offre et du réseau en indiquant, dès le mois d'octobre, la fréquentation en temps réel des autobus, des trains ou des rames de métro. De même que le paiement par carte bancaire à bord des bus est mis en test sur la ville de Laval et devrait être généralisé.

Vers un réseau de transport global

A terme, il sera permis aux usagers d'effectuer intégralement un trajet en le réservant sur leur smartphone. Pour aller d'un point A à un point B, le Montréalais pourra utiliser le bus et finir son déplacement en trottinette par exemple. Tout cela en bénéficiant de tarifs dégressifs sur les solutions de déplacement qui complètent l'offre. Faciliter le déplacement de la population en optimisant la mobilité de la région Montréalaise : voici le but affiché par l'Autorité régionale de transport métropolitain.